Le petit déjeuner des enfants

Posted on
Petit déjeuner pour les enfants

Réveiller les enfants et les sortir du lit, les amener jusqu’à la table du petit-déjeuner et leur faire avaler quelque chose, faire une petite toilette, les coiffer, les habiller, mettre les chaussures, le manteau et partir pour être à l’heure à l’école… Le matin, comme beaucoup d’entre vous je suppose, c’est la course ! Pour autant, je m’évertue à ne pas trop bousculer mes princesses, sous peine d’avoir les nerfs à vifs dès 9h ! Dans cette organisation matinale, ce qui nous prend le plus de temps, c’est le petit déjeuner : 30 minutes, préparation comprise. Je tiens à ce que les filles partent à l’école avec quelque chose dans le ventre, comme on dit ! Personnellement, ayant passé des années à ne rien manger le matin, je sais à quel point il est difficile d’avaler quelque chose lorsqu’on n’est pas réveillée. Abonnée aux crises d’hypoglycémie de 11h, je sais aussi, qu’il est important de ne pas sauter ce repas, essentiel pour rompre le jeûne de la nuit et démarrer la journée du bon pied.
Mouais, plus facile à dire qu’à faire… Je vous explique comment j’ai révolutionné les petits déjeuners à la maison, pour en faire un moment incontournable.

Prendre le temps

Je suis partie du postulat que le petit déjeuner est un repas comme les autres. Nous passons donc tous ensemble à table (enfin pour ceux qui ne sont pas déjà partis au travail), et nous mangeons sans télé, radio, ou téléphone, sans préparer les sacs ou la lunch box du midi en même temps. On se pose ! Prendre son petit-déjeuner avec Maman ou Papa, c’est comme dormir dans leur lit, c’est mieux ! Les rares fois ou je les ai laissé manger toutes seules, elles ont délaissé le contenu de leurs assiettes pour aller jouer … Prenez le temps de faire un vrai repas : 20 minutes minimum. Au besoin, changez votre organisation : levez-vous un quart d’heure plus tôt, ou préparez la table du petit déjeuner la veille.

J’ai pas faim le matin  !

Tout est une question d’habitude et d’entraînement, j’en suis la preuve vivante ! Peut-être est-il aussi nécessaire d’alléger les repas du soir. A la maison, depuis quelques mois, les dîners sont exclusivement végétariens, c’est plus digeste pour passer une bonne nuit de sommeil. J’ai aussi remarqué que lorsque les filles avaient, certains soirs, un petit appétit, elles dévoraient leur petit déjeuner le lendemain ! Je vous rassure, je ne les affame pas pour autant, mais je cuisine léger et je ne les force pas à finir leurs assiettes.
Pensez peut-être également à réveiller vos enfants un peu plus tôt, même s’il est évidemment très important de respecter leur temps de sommeil, les réveiller au dernier moment n’est pas forcément une bonne option.

De bons apports

Quitte à manger peu le matin, je veille à leur donner des aliments qui les nourrissent vraiment ! Pour cela, j’ai banni du petit déjeuner, certains aliments qui ne les rassasiaient pas et qui ne leur donnaient pas toute l’énergie nécessaire :

  • les brioches, pains au lait, viennoiseries, biscuits ou madeleines… Trop gras et trop sucrés, ces aliments n’ont aucun intérêt nutritionnel pour vous ou vos enfants. Et vous avez faim une heure après !
  • les boîtes de céréales du commerce : et oui, c’est une habitude alimentaire très ancrée et pourtant ce n’est pas bon du tout ! Je m’explique : elles sont hyper sucrées, pauvres en nutriments et en fibres. Ce ne sont en fait que des sucres blancs et rapides qui font rapidement monter le taux de sucre dans le sang. En réaction, le corps sécrète de l’insuline pour réguler et faire redescendre ce taux de sucre. Le résultat, c’est que vos enfants ont par la suite un gros coup de fatigue en raison de ce qu’on appelle une hypoglycémie réactionnelle et n’ont qu’une envie : manger à nouveau quelque chose de sucré. Aucun intérêt !

Je privilégie

  • Des tranches de pain complet (farine biologique), la bonne veille tartine, il n’y a que ça de vrai en fait ! Ou des céréales comme les flocons d’avoine que nous agrémentons suivant nos envies de fruits secs.
  • Un fruit frais, de saison, tous les matins : en attendant le futur achat d’un extracteur de jus, je découpe un fruit ou un demi-fruit pour chacune. Et je dois dire que l’habitude est déjà bien ancrée.
  • Une petite poignée de fruits à coques : noisettes, noix de cajou (non salées !), amandes… et/ou de fruits secs : raisins secs, abricots, figues, dattes, cranberries…. à picorer avec les doigts.
  • Une boisson : de l’eau, du lait, de vache ou végétal pour varier les plaisirs.

Varier les plaisirs

Manger tous les matins de l’année la même chose m’ennuie profondément. Pour me faire plaisir et nous donner envie de manger, je varie autant que possible les petits-déjeuners, que soit à travers l’apport céréalier (pain, granola maison, pancakes), par les différents fruits secs que je dispose sur la table, ou les fruits de saison. Quelques fois, je leur propose aussi du salé : un bout de fromage, de jambon blanc ou un œuf (le week-end avec papa surtout), elles adorent !
Depuis peu, je me suis lancée dans l’assiette ludique : une jolie présentation, un bonhomme en tartine… adhésion immédiate ! Prise à mon propre jeu, elles me réclament chaque matin une assiette surprise… qu’elles engloutissent avec joie. Pourvu que cela dure!

Pour réaliser cette jolie assiette de petit déjeuner équilibré, voici la marche à suivre :

Temps de préparation : 5 minutes – Pour 2 personnes

Ingrédients :

2 tranches de pain complet biologique
1 kiwi
Du beurre et de la confiture
Quelques noisettes
Du lait

Préparation :

  • Faites griller les tranches de pain, puis à l’aide de l’ emporte-pièce de votre choix, prélevez le cœur
  • Remplissez l’intérieur de la tartine avec le kiwi épluché et coupé en dés, puis saupoudrez de brisures de noisettes
  • Tartinez de beurre et de confiture la partie de pain que vous avez prélevez
  • Versez le lait chaud ou froid dans un verre ou une petite tasse

Simple, non?

Et vous, quelles sont vos astuces pour faire manger vos enfants au petit déjeuner? N’hésitez pas à laisser vos commentaires juste en dessous.

1 Comments

  1. Granola au chocolat – says:

    […] un précédent article : le petit-déjeuner des enfants, je vous parlais du manque d’intérêt, sur le plan nutritionnel, des céréales du […]

Leave a comment

Your email address will not be published.